Rappel historique
Rappel historique
Notre écusson police
Armoiries
Amoiries suite
L'histoire du Ciat
Le cédre + Photos
Photos anciennes
F. divers-recherches
 
LA POLICE,

A l'origine le mot police vient du grec politeia gouvernement de la cité de polis.Au XIV ème siècle, le bas latin politeia se transforma en policie qui,au XV ème siècle devint police. Bientôt devait naître l'adjectif "policé" pour désigner un être poli, civilisé.

L'organisation de la police en France remonte au XI ème siècle et créé par Henri 1 er on les appelait "sergent à la douzaine" et jusqu'au XV ème siècle ne subit que peu de changement .C'est sous Louis XIV que fut créé un comité de quinze membres présidé par le Chancelier Seguier afin d'étudier des réformes aptes à rendre la police réellement efficace ce fut fait ainsi le 15 mars 1667 et le Roi institua la charge de Lieutenant de Police.

L'HÖTEL BEAUVAU

De même que "l'Elysée" est synonyme de Présidence de la République "place Beauvau"fait spontanément penser à ministère de l'intérieur .Pourtant bien qu'âgé de deux cents ans environ, l'hôtel Beauvau n'est le siège du ministère que depuis un peu plus d'un siècle.C'est en 1859 que son ancien propriétaire le banquier César-Ernest ANDRE fait restaurer par l'architecte Jean Baptiste PIGNY acquit un terrain attenant au jardin de l'hôtel céda à l'Etat sa propriété qui constituait un ensemble de 6962 m2 avec entrée place Beauvau 7 rue des Saussaies et 41 rue ville l'Evêque.Ce n'est qu'en 1861 que l'immeuble fut affecté au ministère de l'intèrieur, à l'époque logé dans l'hotel de Conti, moins spacieux.Le coeur du dispositif administratif se rapprochait de la tête de l'Etat, l'Elysée.Succédant au secrétariat d'Etat à la maison du Roi en 1790 le ministère de l'intérieur résidait primitivement au Louvre.

LIVRY-GARGAN,

Il existait deux villages appelès Livry: Le premier cité dans les textes à partir de 862 est LIVRIACUS ( Livry en l'Aulnoye) et le second Livry-sur-Seine (77) attestée au XII ème siècle.
-Au XI ème siècle Livry en L'Aulnoye , à 15 kms à l'Est de Paris , était dotée d'un chateau fort en bois qui controlait la route de champagne et de Germanie à partir du péage de Bondy .Il fut tenue par de nobles seigneurs tels ceux de Chatillon-Montjay, puis à partir de 1107 par les héritiers de Guillaume de Garlande suivis par les comtes ardennais de Grandprés et enfin par les Chambly, toutes familles disparues de la région à l'issue de la guerre de cent ans .Le château de Livry en l'Aulnoye résista au siège et aux machines de guerre du roi durant 1 mois avant d'être détruit par l'armée royale de Louis VI au cours des mois d'avril et mai 1128.Dans ce conflit Louis VI reçu une flèche dans la cuisse.
-Au XVI ème siècle, époque ou apparait la famille Sanguin, la Chatellerie de Livry-Gargan a perdu la plus grande partie de son intérêt militaire pour diverses raisons (La Champagne n'est plus une menace, le trafic commercial généré par les foires de Champagne à définitivement disparus, etc......) mais assume la garde de la vaste forêt qui l'entoure.
attendue depuis longtemps , la renaissance agricole est en marche et les terres disponibles présentent un intérêt économique évident pour la bourgeoiserie parisienne qui a supplanté l'ancienne noblesse.
-Le 21 avril 1499, Jean de Chabannes seigneur de St Fargeau héritier du comte Antoine de Chabannes décédé en 1488 aliène la seigneurie chatellerie de Livry en Aulnoy, encore dotée de terres inféodées dans les localités proches, vestiges de sa puissance féodale passée à un certain Simon de SANGUIN, riche bourgeois parisien drapier de son état établi rue St Honoré dans la capitale du Royaume, vers 1430 fut acquéreur en 1489, d'une propriété de 17 arpents située à Livry en L'Aulnoye au lieu dit "les Closeaux".
-A la dixième génération de la famille Sanguin, Louis Marie Sanguin né le 1 novembre 1721, sera abbé de notre dame de Livry, ainsi il pourra gérer les biens que ses ancêtres avaient contestés aux religieux de ce lieu au XVI ème siècle.

policelivrygargan
28/10/04